Historique

Le cap est une falaise de 45 m de hauteur située sur le territoire communal d'Audinghen, entre les communes de Wissant et d'Audresselles, au cœur de la Côte d'Opale dans le département du Pas-de-Calais. Il fait partie de l'ensemble des falaises rocheuses du Boulonnais, entre les côtes sableuses picardes au sud et flamandes à l'est. Cette avancée des falaises argilo-gréseuses se situe à seulement 34 km de Douvres et constitue le point du littoral français le plus proche de l'Angleterre. Il constitue également, avec le cap Dungeness côté anglais, un goulet d'étranglement. Du sommet du cap, par temps clair, on a une belle vue sur les côtes anglaises et sur le cap Blanc-Nez. Le nom est issu du vieux flamand : Grisenesse ce qui veut dire Cap Gris, un autre nom était Swartenesse, Cap noir. La proximité des côtes anglaises et du détroit a fait du cap un lieu stratégique dans les guerres qui opposèrent la Grande-Bretagne à la France, ce qui valut au village d'Audinghen d'être plusieurs fois entièrement détruit. Au sommet de la falaise, on trouve les ruines d'une forteresse anglaise construite par le roi Henri VIII au début du XVIe siècle. Napoléon s'arrêta au cap Gris-Nez le 1er juillet 1803, lors d'une inspection du littoral boulonnais. Il envisagea alors la mise en place d'une ligne télégraphique optique transmanche. Le premier sémaphore de cette ligne fut installé à la pointe du cap en 1805, sans attendre que soit accomplie la conquête de l'Angleterre qu'il envisageait. C'est autour du Cap Gris-Nez qu'eut lieu le combat du 27 au 29 septembre 1803, opposant la France et l'Angleterre. Le 18 juillet 1805, une bataille navale mémorable eut lieu devant le Gris-Nez. Une flottille britannique avec une forte supériorité numérique poursuivait des bateaux hollandais qui cherchaient en longeant la côte à rejoindre le port d'Ambleteuse. Prévoyant une attaque de ce type, Napoléon avait fait disposer sur le cap 300 pièces d'artillerie. Un déluge d'artillerie obligea les vaisseaux britanniques à battre en retraite. Le capitaine de corvette Ducuing et ses hommes moururent le 25 mai 1940 (pendant la Bataille de France) en défendant le sémaphore, une stèle commémorative rappelle ce sacrifice. Pendant l' Occupation de la France par la Wehrmacht, les Allemands construisirent un blockhaus à l'intérieur des ruines et une importante batterie d'artillerie côtière, la batterie Todt au sud du cap, au lieudit Haringzelle. Le cap fut libéré par les soldats canadiens en septembre 1944