Audinghen

Audinghen est un village du Pas-de-Calais, situé sur la Côte d’Opale, au bord de la Manche, à 14 km au nord de Boulogne-sur-Mer et 21 km au sud-ouest de Calais. Abritant le cap Gris-Nez, elle est la commune française la plus proche de l’Angleterre. Elle est située ainsi, à vol d’oiseau, à 36 km de Douvres et environ 140 km de Londres.

Elle appartient à la communauté de communes de la terre des deux caps, à la région naturelle du Boulonnais et au parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale.

Accès et transports

Audinghen est traversée en son centre par la route départementale D940 (qui relie Calais à Berck en longeant la côte) et la D191 (qui relie Fauquembergues au cap Gris-Nez, via Licques et Marquise).

L’autoroute A16 (Paris-Amiens-Dunkerque) passe à proximité de la commune, la desservant par le biais de la sortie 36.

Urbanisme

La commune comptait 520 logements en 2008, dont 260 logements secondaires ou occasionnels et 33 vacants. Les résidences principales, au nombre de 227 à cette date, ne représentaient donc pas la majorité des logements. Parmi elles, la part des logements sociaux est en baisse dans les années 2000, passant de 21 % en 1999 (43 logements) à 14,9 % en 2008 (34 logements).

Un SCOT paysager a été approuvé en 2010 à l’échelle de l’intercommunalité ; un PLU est en cours pour le même territoire.

Toponymie

  • Audinghen : 1793: Audinghen. Oudingem en flamand.
  • Framezelle : Flamerzele en flamand.

Histoire

Nommé Odingehem par les Saxons qui y implantèrent un sanctuaire dédié au dieu germanique Odin, Audinghen, village martyr, a été reconstruit plusieurs fois après avoir été complètement détruit et notamment :

  • en 1543 ou 1544, selon les interprétations, par un parti de soudards du roi d’Angleterre, qui brûlèrent la population du village à l’intérieur de l’église ;
  • quatre siècles plus tard, en 1943, toujours par les Anglais, qui bombardèrent et rasèrent totalement le bourg, alors occupé par l’armée allemande.

Lieux et monuments

L’abri du douanier.

  • La batterie Todt composée de quatre bunkers du mur de l’Atlantique, équipés de canons de 380 mm pouvant atteindre l’Angleterre, dont l’un est reconverti en musée de la Seconde Guerre mondiale (voir lien dans la liste de liens externes ci-dessous), avec pour pièce maîtresse un imposant canon de marine Krupp K5, unique en Europe.
  • L’église Saint-Pierre et le clocher du bourg reconstruits après la Seconde Guerre mondiale, en 1960, par l’architecte Alexandre Colladant, inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 2006.
  • Les ruines du fort de Blaquetz (ou Black-Nose) construit par Henri VIII (XVIe siècle), dont une partie est tombée dans la mer.
  • Le phare du cap Gris-Nez.
  • La guérite du perroquet de falaise (XIXe siècle).
  • La butte médiévale.

Cultes

Personnalités liées à la commune